Mentions légales l Qui sommes nous l Contact l Remerciements    Copyright © Tous droits réservés Home Home

Mi-Carême le 27 février 1913 à Paris


En 1913, la mi-carême se déroule à Paris comme tous les ans. Le comité des fêtes de la rive gauche a pris cette année les conseils d’Antonio de La Gandara afin d’utiliser avec son concours, le thème antique du bœuf gras.


Le taureau Apis du rite égyptien

En dehors de cette cavalcade le programme de ces curieuses réjouissances comporte deux originales cérémonies, qui se déroulent avant la dislocation, sur la place du panthéon : Un hommage d'un Peuple dévot, selon le rite égyptien, à la déesse Isis et l'immolation du bœuf gras gaulois par les druidesses.

    

Scène égyptienne et char de la Reine des Reines de la mi-carême

Ce 27 février, en des lieux différents de Paris défilent les deux cortèges carnavalesques traditionnels parisiens : la Promenade du char du Bœuf Gras avec ses deux sacrificateurs, et le cortège de la Mi-carême, avec, en vedette, Germaine Brégnat, Reine des Reines de Paris. Le cortège comprend un défile égyptien et un bœuf APIS. Un bœuf gras, présenté suivant les rites gaulois et l'histoire moderne d'une « bouchée de pain »: groupes des labours, des semailles, des moissons, des meuniers et des boulangers.

Au Quartier-Latin, le grand cortège de l'Agriculture, bœuf Apis, bœuf gras, moissons, chasse, démarre à une heure de la place Valhubert, parcourt les principales rues et avenues des 5e et 13e arrondissements, pour se terminer, à six heures, boulevard Saint Marcel.

Le Petit Journal, l’Echo d’Alger, relatent l’événement et présentent les photos des chars dont celui de la Reine des Reines Germaine Brégniat en compagnie de ses dauphines Thérèse Laloue et Eugénie Fournil.

La Reine des Reines Germaine Brégnat, Mr Seguin (Ministre)

et ses deux demoiselles d'honneur, Thérèse Laloue et Eugénie Fournil.

A l’arrière plan, Antonio de La Gandara à droite de la dauphine