Mentions légales l Qui sommes nous l Contact l Remerciements    Copyright © Tous droits réservés Home Home

Extrait de l’annuaire Général Héraldique Universel

Organe Officiel des Cours, de la Noblesse et du High-Life - Paris, 1901


CASTILLE: D'azur (ou de gueules), à une tour sommée d'une tourelle d'argent accompagnée en pointe d'une face ondée du même, de laquelle s'envolent deux cygnes blancs, affrontés, et, devant la porte de la tour, une femme habillée de gueules, tenant de sa main dextre une épée, et de la sénestre une rondache; à la bordure d'or, chargée de huit franchis de gueules.


LA GANDARA (DE). – 28 avenue de Wagram. [Adresses des parents de l’artiste mentionnée dans tous les annuaires]

LA GANDARA (Antonio de). – 22, rue Monsieur-le-Prince. [Adresse de l’artiste]

DESCRIPTION DE L’EX-LIBRIS


Cet ex-libris est collé au dos du 1er plat de chacun des ouvrages ayant appartenu à Edouard de la Gandara, le frère de l’artiste.


Sur champ (1) d’or (2) sautoirs (3) bezantés (4) en bordure (5) deux deux (6) l’un à l’autre (7), de bannière (8) d’azur (9) à la tour d’argent (10) crénelée (11), donjonnée (12), coulissée (13), affrontée (14) en flanc (15) de cannettes (16) en jumelles (17), et maçonnée (18) d’or sur onde (19) flottée (20).


Brochant (21) du chef (22), timbré (23) d’un casque (24) d’argent ombré (25) et chevelé (26), ouvert (27) et grillé (28) à senestre (29), fleuré (30) et virolé (31) en flanc et pendant.

« Au temps qui détruit tout, l'homme répond par l'image » (Michel Tournier)

L’origine du nom de famille Gandara n’est pas une personnification du hasard. A la vérité, les Gandara ont, eux aussi, écrit l’histoire, à l’ombre de grands personnages; et les armoiries Gandara ne suffisent pas à expliquer les raisons de votre curiosité. Toute image Gandara, dans l’écoulement du temps, symbolisent la permanence des Gandara dans l’Histoire. Le sceau des Gandara scelle ainsi, la charte de la position « mortel immortel » de cette famille ?...

Un désastreux préjugé hérité de la Révolution, laissa penser que les armoiries étaient l’apanage de la noblesse.  Les nobles ne furent pas les seuls à posséder leurs blasons.  De nos jours, toute personne qui le désire, peut arborer un blason. Trop souvent, l’héraldique est considérée comme une discipline dominée soit par des prétentions nobiliaires, soit par des préoccupations symboliques, soit par l’effet bling bling.  En fait, le blason permet d’identifier une famille, une personne; en outre de donner un « état civil » à de nombreux objets : œuvre d’art, antiquités, vaisselles, livres, etc., tout en les datant. [Source armorial.org]


RETOUR « ANECDOTES »

(1) Fond du blason ou de l’écu

(2) Points sur fond blanc. C’est la couleur jaune

(3) Petites croix de Saint André

(4) Huit

(5) La bande d’un demi tiers entourant le sujet principal en face (au milieu)

(6) Disposé par paires

(7) En symétrie

(8) Rectangle

(9) Fond aux traits horizontaux qui sont la couleur bleue

(10) Fond blanc

(11) Avec créneaux

(12) Surmontée d’un donjon

(13) Tour ayant une herse à la porte

(14) Les animaux se regardent

(15) Côté

(16) Nom de l’animal en termes héraldiques

(17) Il y en a deux

(18) Posée

(19) Eau

(20) Ondulée en opposition à « agitée » quand la période est plus courte

(21) Passant sur…

(22) Le haut

(23) Surmonté de

(24) Les gentilshommes non titrés timbrent leurs armoiries d’un casque ouvert et de front grillé pour ceux qui ont commandement dans les armées, pour les gouverneurs de province et pour ceux qui sont chef de compagnies, les autres le porte tourné

(25) Avec ombres tracées

(26) Tête aux cheveux d’un autre émail (couleur)

(27) Heaume levé

(28) Grillage de protection

(29) Tourné vers la gauche

(30) En façon de fleurs

(31) Bouclé